Association de protection animale collégiale régie par la loi de 1901, déclarée le 06/06/2012, publiée au journal officiel le 16/06/2012 sous le n°W596004636.
Elle a pour but de venir en aide à tous les lévriers quel que soit leur pays d'origine, mais aussi tout animal en danger ; de les faire soigner, vacciner, stériliser le cas échéant, assurer leur arrivée en France, assurer leur hébergement si besoin, et les faire adopter.
Siège Social chez Evelyne Guérin, 43 rue de la Malcense, 59200 TOURCOING.

Parce que les Galgos et Podencos d'Espagne subissent dans leur pays une violence et une cruauté insupportables, l'équipe bénévole de Terre des Lévriers se bat pour faire de la France une terre d'asile pour ces êtres de douceur et d'amour. Car pour beaucoup d'entre eux, l'adoption à l'étranger constitue leur seule chance de vivre...

En Espagne, des femmes et des hommes luttent au quotidien, sans moyens et seuls contre tous pour recueillir, soigner, aider ces nobles créatures. Terre des Lévriers se doit de soutenir matériellement et moralement ces courageux bénévoles.

L'horreur ... Les Lévriers de la Font-Gandia

Photo: Galgos 112

Mi-août 2013, près de La Font-Gandia dans la région de Valence, la police locale et la Guardia civil ont localisé cet endroit sordide, un baraquement nauséabond où étaient enfermés 57 lévriers: 55 podencos et 2 galgos (54 femelles et 3 mâles) qui servaient à la reproduction pour remplir les poches de leur propriétaire dénué d'humanité.

C'est l'association espagnole Galgos 112 qui a organisé le sauvetage de ces malheureux lévriers et qui décrit l'horreur de leurs conditions de vie: le baraquement constitué de planches, de parpaings et de tôle ondulée mesure 15 m² et est rempli d'excréments, des outils de chasse jonchent le sol, la température est insoutenable.
Là sont entassés sans eau ni nourriture 57 lévriers présentant des blessures par strangulation car ils sont attachés au sol par des chaînes mesurant, pour la plus longue, 25 cm, les empêchant de se mettre debout. Les lévriers sont infestés de gale, leurs blessures, de vers, ils ont des escarres... Et ils sont bien entendus morts de peur.

Le propriétaire de cet "élevage", présent lors de l'opération est resté absolument impassible, déclarant qu'il avait toujours bien nourri et entretenu ses animaux. Il entretiendrait cette "activité" depuis 8 ans. Comble de l'injustice, il ne risque qu'une simple amende et n'a pas été arrêté. Galgos 112 est en train de monter un dossier pour que ce crime odieux ne reste pas impunis.

Combien de taudis comme celui-ci existent tranquillement en Espagne et ne seront jamais découverst? Combien de lévriers et chiens de chasse naissent, vivent et meurent dans ces mêmes conditions?

Peu avant, lors de ce même mois d'août, la police et les pompiers de Madrid avaient découvert 12 chiots galgos, 1 galgo adulte et 1 pitbull enfermés dans un épouvantable élevage clandestin. Ils étaient destinés aux combats de chiens, les galgos servant pour l'entrainement des pitbulls.



Liens des articles d'El Pais:
http://ccaa.elpais.com/ccaa/2013/08/12/valencia/1376335487_998302.html
http://ccaa.elpais.com/ccaa/2013/08/10/madrid/1376160038_057510.html