Association de protection animale collégiale régie par la loi de 1901, déclarée le 06/06/2012, publiée au journal officiel le 16/06/2012 sous le n°W596004636.
Elle a pour but de venir en aide à tous les lévriers quel que soit leur pays d'origine, mais aussi tout animal en danger ; de les faire soigner, vacciner, stériliser le cas échéant, assurer leur arrivée en France, assurer leur hébergement si besoin, et les faire adopter.
Siège Social chez Evelyne Guérin, 43 rue de la Malcense, 59200 TOURCOING.

Parce que les Galgos et Podencos d'Espagne subissent dans leur pays une violence et une cruauté insupportables, l'équipe bénévole de Terre des Lévriers se bat pour faire de la France une terre d'asile pour ces êtres de douceur et d'amour. Car pour beaucoup d'entre eux, l'adoption à l'étranger constitue leur seule chance de vivre...

En Espagne, des femmes et des hommes luttent au quotidien, sans moyens et seuls contre tous pour recueillir, soigner, aider ces nobles créatures. Terre des Lévriers se doit de soutenir matériellement et moralement ces courageux bénévoles.

Sauvetage du 22 et 23 février 2014

Comme à notre habitude, nous nous rejoignons chez moi dans le Lot la veille du départ, mais cette fois-ci, c'est Christine seule qui fait le déplacement depuis la région lilloise. Christine n'est pas venue les mains vides : le véhicule est rempli une fois de plus de dons pour les refuges.
Évidement nous sommes excitées comme des puces à l'idée de retrouver nos protégés. Mais juste avant d'aller dormir, nous apprenons avec stupeur que la Podenca Masha n'a pas pu voyager et qu'elle ne sera pas au rendez-vous demain matin...

SAMEDI

Ça y est, c'est reparti ! Après une très courte nuit, nous voilà sur la route direction l'Espagne.
Nous saluons au passage le courage de Catherine qui s'est levée à 5h pour nous rejoindre sur la route et nous remettre des cartons de médicaments pour les refuges.
A 9h et demi à la Jonquera, les bénévoles nous attendent déjà. Eux aussi ont roulé toute la nuit pour nous rejoindre et c'est avec beaucoup de plaisir que nous nous retrouvons.
Puis vient le moment si émouvant de découvrir les loulous, c'est un bonheur indescriptible et chaque fois renouvelé que nous avons la chance de pouvoir vivre.
Nous ne reconnaissons pas Pepa, beaucoup plus belle et plus grande que sur les photos, mais surtout plus en forme : elle a déjà retrouvé un joli pelage et s'est un peu remplumée.



Ilda et Miel sont plus nerveuses, très stressées par tous les récents changements incompréhensibles qui s'opèrent dans leur vie.





Les autres sont beaucoup plus relax et confiants, notamment le beau Vigo que nous attendons tous avec tant d'impatience. Nous serons agréablement surprises de constater que tous les adoptants de ce sauvetage sont pressés de rencontrer Vigo, la mascotte de cesauvetage.




Nous chargeons d'abord nos dons dans les camionnettes des bénévoles et ce n'est pas une mince affaire : il y en a tellement que l'on arrive avec difficultés à tout faire rentrer dans les véhicules !




Ensuite les loulous prennent place dans leur cage, et c'est parti vers une nouvelle vie. Extrêmement déçue que Masha manque à l'appel, nous reprenons la route en sens inverse.

GEMA
GEMA
GEMA
GEMA
PEPA
PEPA
ILDA
ILDA
BLANCA la Podenca
BLANCA la Podenca
BLANCA la Galga
BLANCA la Galga
MIEL
MIEL
IDAHO
IDAHO
VIGO
VIGO
VIGO
VIGO


Premier arrêt en Corrèze où Katia et Stéphanie nous attendent de pied ferme.
Pepa trouve donc refuge chez Katia, sa famille d'accueil, en attendant d'être adoptée. Vous avez été nombreux à soutenir Pepa grâce à vos parrainages et nous vous remercions tous ! Pepa n'est pas totalement tirée d'affaire : elle cherche toujours sa famille définitive. Alors svp ne la laissez pas tomber : partagez au maximum son histoire afin de trouver ses futurs « parents » au plus vite.




Et Gema, cette très belle maman barbuda, fait déjà le bonheur de son adoptante très émue.
Merci beaucoup à Katia et Stéphanie pour leur gentillesse !





Nous reprenons la route : prochain arrêt à Orléans où Véronique attend sa petite Miel. Étonnée par la taille de Miel que Christine et moi voyions beaucoup plus grande, Véronique est surtout bouleversée par le départ de sa labrador Choubé décédée seulement quelques heures plus tôt. Encore une fois, nous tenons à exprimer toute notre peine à Véronique qui n'a du coup certainement pas pu vivre cette adoption de la plus heureuse des manières... Nous espérons que Miel en usant de la joie de vivre qui la caractérise vous aide à surmonter cette épreuve.




Puis nous repartons vers la dernière étape de cette longue nuit le cœur un peu lourd par toutes ces émotions. Nous pensons aussi beaucoup à Catherine qui aurait dû être présente à Orléans pour accueillir Masha. Mais nous lui avons promis que Masha arrivera coûte que coûte en France très bientôt !

Dans la région Lilloise , nous retrouvons Nathalie et Benjamin émerveillés par leur Podenca Ilda qui s'apaise enfin : a-t-elle compris que le malheur est derrière elle ? Ilda a échappé à l'euthanasie, comme sa copine Miel. Maintenant elle va vivre, et de la plus chouette des façons. Nous ne pouvons nous empêcher de penser très fort à Raul, le fabuleux galgo que Nathalie et Benjamin ont perdu récemment, emporté par la maladie. Que Ilda puisse atténuer leur douleur.




Blanca la Podenca, notre doyenne descend tranquillement du camion. On ne peut être plus zen que cette mamie qui a vécu l'horreur des rehalas pendant presque 11 années... Elle s'avance avec joie vers ses adoptants et l'on se demande où trouve-t-elle la force de faire encore confiance à l'humain après ce qu'elle a vécu. Peut-être sait-elle qu'il y a 2 sortes d'humains ? Merci à Jeanine et sa famille pour cette belle adoption.




C'est au tour de l'autre Blanca, la Galga, de découvrir auprès de qui elle passera une paisible retraite bien méritée. Merci à Thérèse et sa famille de lui offrir cette nouvelle vie auprès de Sophie.



Et enfin, ce sont Cécile et son mari qui serrent dans leurs bras le petit Idaho. Cette minuscule crevette crevette a passé plus de 3 ans au refuge sans que personne ne le remarque : et oui, les croisés, noirs de surcroît, n'ont pas vraiment la côte... Mais pour Cécile, Idaho est le plus beau de tous ! (et elle a bien raison!)




Il est temps pour nous de rentrer pour un repos bine mérité. Mais difficile de trouver le sommeil : en effet les émotions vécues lors de ce sauvetage continuent de nous animer, mais surtout Vigo est là, avec nous, et on a très envie de profiter de lui au maximum. Dans quelques jours il rejoindra sa famille. Mais pour le moment, il découvre ce drôle d'endroit qu'on appelle une maison : c'est trop bizarre, on a pas le droit d'y lever la patte, et puis c'est chaud et calme, on entend pas les autres chiens aboyer comme au refuge. Ça sent bon. Et il y a cette drôle de chose, avec des images qui bougent à l'intérieur, avec des sons... Vigo a l'air d'apprécier !



MARDI

Quelques jours plus tard, je rejoins Christine chez elle pour l'adoption de Vigo. La veille, elle l'a emmené chez notre vétérinaire pour de nouvelles analyses. Malheureusement, l'état de ses reins s'est encore dégradé depuis le mois dernier. On a beau savoir qu'il est condamné, on en peut pas s'empêcher d'espérer un miracle, de croire qu'avec de l'amour et de la chance, il pourrait devenir vieux un jour. Mais la réalité nous rattrape et c'est un coup dur...



La sonnette retentit, ça y est, c'est le moment. Caroline entre et découvre son protégé. Honnêtement, il m'est impossible de décrire son adoption, je ne trouve pas les mots... Nous sommes tellement reconnaissante envers Caroline : pas facile d'endosser la mission d'adopter un loulou en fin de vie. Cela nous rend tellement heureuses. Mais d'un autre côté, nous sommes aussi en colère contre l'injustice de la vie. D'habitude, nous sommes heureuses et soulagées de voir partir nos protégés vers leur destin et nous savons qu'un jour où l'autre, nous les recroiserons peut-être, mais là on ne peut s'empêcher de nous dire que nous ne le reverrons plus jamais...
Merci Caroline pour votre altruisme, très sincèrement, tout simplement.



Nous tenons aussi à remercier tous les parrains, marraines et donateurs qui soutiennent Pepa et Vigo et sans lesquels ces deux sauvetages n'auraient pas été possible.
 Caroline a ouvert une page FB dédiée à Vigo pour que vous puissiez tous prendre des nouvelles de notre grand courageux ! https://www.facebook.com/vigolegalgo?fref=ts

A CE JOUR, NOUS RECHERCONS TOUJOURS UNE FAMILLE D'ACCUEIL DEFINITIVE POUR VIGO!
VIGO avait trouvé une famille définitive chez Caroline.Vigo s'y est très vite adapté, il vivait pleinement sa nouvelle vie.Malheureusement Vigo ne comprend pas pourquoi il ne peut pas chasser les chats de la famille, il veut juste faire le travail qu'on lui a appris en Espagne. Vigo doit absolument trouver une nouvelle famille sans chats, il ne peut plus rester chez Caroline.
 Nous cherchons de toute urgence une famille pour accompagner dans sa fin de vie Vigo, galgo atteint de leishmaniose à un taux très élevé.
Terre des Lévriers prend en charge tous les frais vétérinaires dont Vigo aura besoin et nous ne demandons aucun frais d'adoption.
Vigo est un très beau galgo de 3 ans et demande juste une chose: connaître la douceur d'un foyer avant de s'endormir pour toujours. Nous cherchons pour Vigo une famille sans chats, Vigo a gardé son instinct de chasse.

http://www.youtube.com/watch?v=ldvQPdBM-qU
http://www.youtube.com/watch?v=RuMUjKqqz7I&feature=player_embedded
http://www.youtube.com/watch?v=JooXDm9bcOA&feature=player_embedded

Si vous souhaitez lui donner sa chance, contactez Terre des Lévriers : terredeslevriers@gmail.com

Merci pour VIGO
Merci pour VIGO