Association de protection animale collégiale régie par la loi de 1901, déclarée le 06/06/2012, publiée au journal officiel le 16/06/2012 sous le n°W596004636.
Elle a pour but de venir en aide à tous les lévriers quel que soit leur pays d'origine, mais aussi tout animal en danger ; de les faire soigner, vacciner, stériliser le cas échéant, assurer leur arrivée en France, assurer leur hébergement si besoin, et les faire adopter.
Siège Social chez Evelyne Guérin, 43 rue de la Malcense, 59200 TOURCOING.

Parce que les Galgos et Podencos d'Espagne subissent dans leur pays une violence et une cruauté insupportables, l'équipe bénévole de Terre des Lévriers se bat pour faire de la France une terre d'asile pour ces êtres de douceur et d'amour. Car pour beaucoup d'entre eux, l'adoption à l'étranger constitue leur seule chance de vivre...

En Espagne, des femmes et des hommes luttent au quotidien, sans moyens et seuls contre tous pour recueillir, soigner, aider ces nobles créatures. Terre des Lévriers se doit de soutenir matériellement et moralement ces courageux bénévoles.

Le sauvetage du 24 août 2012


"Il est tard dans la nuit, Eugénia m'a beaucoup parlé, elle m'a appris que je devais la quitter, je suis en grand danger ici, elle aussi d'ailleurs, tout le temps que je serai là…. Elle me parle d'un pays, oh! pas bien loin! Juste de l'autre côté des Pyrénées! Une terre promise, la Terre des Lévriers!

Existe-t-elle vraiment cette Terre? Non, Eugénia ne me mentirait pas! Elle m'aime et veut me protéger… Le grand moment arrive, je vais devoir quitter ma chère Eugénia et mon pays natal. Un dernier regard lourd empli de grande tristesse et je monte dans la cage vers une autre vie… mais quelle vie peut bien attendre une galga comme moi? ici dans mon pays les gens rient de voir de bonnes personnes nous promener en laisse, changent de trottoir pour ne pas nous croiser nous les objets, les animaux du diable… Qu'ont donc fait nos ancêtres pour mériter telle pénitence? Je suis résignée  et me laisse faire, d'ailleurs ai-je le choix?
Tiens, une autre cage est chargée à côté de la mienne… toi non plus tu ne bouges pas… tu trembles… à peine les humains peuvent-ils nous entendre respirer… le camion demarre…. Adieu Espagne….Je ne sais où je vais mais je te fais confiance, ma chère bénévole, tu m'envoies là où je ne crains rien…."

24 aout, 7h30! une sorte d'excitation saisit Norbert, Evelyne et Solenne… Ils vont enfin découvrir, et caresser Raul, Conchin, Frieda et Iowa… qui sont attendus dans ce petit village de Catalogne française où ces 3 bénévoles passent leurs vacances… 24 aout. Grand jour pour 4 de nos protégés qui ont senti depuis hier déjà que leur vie prenait un nouveau virage!
8h45, la Jonquera. Tous les touristes des PO connaissent bien cette ville pour les emplettes! et pour nous, c'est signe de petits cœurs qui vont bientôt trouver la chaleur d'un foyer! Je vois un camion MRW arriver, le cœur gonflé d'émotion, je vois une cage puis deux sortir du camion… Les voilà!!!

Iowa, timide, se demandait ce qui allait encore lui arriver, elle n'osait nous regarder. A peine a-t-elle osé de sortir de sa cage. Puis Solenne a glissé une main vers elle, l'a caressée doucement…Iowa a-t-elle compris qu'Eugénia ne lui avait pas menti? Elle est sortie d'un pas tranquille et nous a suivi jusqu'à la voiture et a sauté dans le coffre comme pour dire "bon qu'est ce que tu attends, on y va!!!".



Après quelques péripéties, et une grande communication franco-espagnole, nous avons enfin localisé Frieda qui avait décidé de poursuivre le chemin de son côté… Elle pensait pouvoir choisir son lieu de villégiature mais Domi et Fabienne l'ont rappelée à l'ordre en lui demandant de reprendre le premier bus direction la Jonquera. C'est à 16h que nous découvrirons la Belle qui nous montrera une grande gentillesse et beaucoup de douceur…. Et bien en attendant nous faisons connaissance avec Raul et Conchin que les filles de Catuscan promènent après ce long voyage. Raul et conchin nous accueillent avec de grands battements de queue, ils ont bien compris que nous sommes là pour eux… Quelques échanges de mots, des embrassades, Catuscan reprend la route et nous tentons de remettre Raul en voiture qui visiblement en avait un peu marre de monter en cage!!
Vite les petits, il est bien tard, à 13h15 le train de Mlle Conchin quitte la gare!!

12h55!! Vite vite… il ne reste que 20 minutes pour trouver Carole et faire l'adoption! Enfin! Une dame cherche des yeux sa protégée! Installées sur le sol du quai, nous remplissons les formalités…derniers petits conseils… derniers signes de la main… le chef de gare siffle…. Conchin, dans les bras de sa nouvelle maman quitte Perpignan….

Que se passe-t-il dans ce petit village pendant mon absence? Nos 3 amis, Raul, Frieda et Iowa, ont rencontré Javea, ma podenca, et une bande d'ado fascinée par ces nobles animaux sur la terrasse… L'amitié se lie très vite entre eux tous et bientôt échange de caresses et câlins, promenades, courses et sieste à l'ombre vont rythmer cet après midi estival… malheureusement les vacances touchent à leur fin et bientôt nos 3 amis sont devant des cages, encore une fois, pour une longue route, dont la première étape est Le mans, où Iowa retrouvera Nolwenn et Julien….
La pauvre petite a subi la mauvaise blague de descendre de voiture à 7h30 le samedi matin, le temps était froid et pluvieux, nous avions perdu au moins 20° entre la veille au soir et ce matin… Après beaucoup d'hésitation, elle se décide à sortir mais Nolwenn a eu pitié de sa frilosité et l'a installée tout de suite dans le camion… Et oui Iowa, tu peux monter sur la banquette et t'y coucher, tu ne crains plus rien désormais….



Encore 6h de route! Frieda et Raul sont très attendus dans le Nord…. Les adoptants certes, mais aussi Chris et Céline….Pourtant une petite halte s'impose à nos amis pour reprendre Pomelo et Floc en vacances sur Beauvais…Arrivés à la maison, Pom et Floc ont cru que la famille s'était agrandie d'un coup de 2 nouveaux compagnons. Floc s'est empressé de montrer quel était son panier! Raul et Frieda ont fait connaissance des chats, Schnappy s'est risqué à un petit câlin à Raul qui a d'abord était surpris de l'attitude si familière de ce chat, puis s'est laissé faire sans rien dire….Chacun trouvant son espace et sa couette, il est temps de se reposer, demain est un grand jour pour Raul et Frieda…

Dimanche 15h. Elisabeth est à la porte… Une meute se précipite dans le salon…. mais Elisabeth reconnait immédiatement sa protégée… L'arrivée d'étrangers a grandement rassuré Floc qui a compris tout d'un coup qu'il ne partagerait pas davantage ses câlins!! Elisabeth et son mari ont longuement câliné la petite. De petits mots au creux de l'oreille, de petits coups de museaux pour acquiescer.. que s'est-il dit? je ne le sais mais le devine…Frieda semble tellement heureuse…

De son côté Raul a fait connaissance avec Nathalie et son mari… des exclamations "qu'il est beau…" et des oreilles pourtant déjà droites qui se redressent un peu plus….Nathalie lit avec émotion le petit mot de Véra… les recommandations d'une maman qui a laissé partir son petit pour le confier à une famille qui l'aimera…




Raul et Frieda se sont installés dans le grand lit de Raul, tels le yin et le yang, ils se sentent bien… ils laissent les humains discuter entre eux, ils deviennent de vagues bourdonnements.. Nos deux lévriers sont très fatigués de toute cette route et de ces changements, mais confiants, ils s'endorment profondément…

Vient l'heure de se dire au revoir et de leur souhaiter une excellente nouvelle vie… Un livre vient de fermer mais un nouveau s'ouvre avec de nombreuses pages blanches à remplir….

Non ma petite Iowa, Eugénia ne t'a pas menti, il existe bien des endroits où les lévriers sont respectés et aimés…

Un grand merci à tous les bénévoles qui ne renoncent jamais et luttent sans cesse même au péril de leur vie. Pour ce sauvetage-ci un remerciement tout particulier à Sergio, Fabienne et Domi qui ont tout fait pour que Frieda nous arrive vendredi avant notre retour dans le nord.

Evelyne, Solenne et Norbert