Association de protection animale collégiale régie par la loi de 1901, déclarée le 06/06/2012, publiée au journal officiel le 16/06/2012 sous le n°W596004636.
Elle a pour but de venir en aide à tous les lévriers quel que soit leur pays d'origine, mais aussi tout animal en danger ; de les faire soigner, vacciner, stériliser le cas échéant, assurer leur arrivée en France, assurer leur hébergement si besoin, et les faire adopter.
Siège Social chez Evelyne Guérin, 43 rue de la Malcense, 59200 TOURCOING.

Parce que les Galgos et Podencos d'Espagne subissent dans leur pays une violence et une cruauté insupportables, l'équipe bénévole de Terre des Lévriers se bat pour faire de la France une terre d'asile pour ces êtres de douceur et d'amour. Car pour beaucoup d'entre eux, l'adoption à l'étranger constitue leur seule chance de vivre...

En Espagne, des femmes et des hommes luttent au quotidien, sans moyens et seuls contre tous pour recueillir, soigner, aider ces nobles créatures. Terre des Lévriers se doit de soutenir matériellement et moralement ces courageux bénévoles.

L'agonie et le silence

"L'Homme a peu de chance de cesser d'être un tortionnaire pour l'Homme tant qu'il continuera à apprendre sur la bête son métier de bourreau." - Marguerite Yourcenar.


Dans l'indifférence la plus totale, de l'autre côté de la frontière, des milliers de Galgos et Podencos souffrent et meurent en silence. Victimes innocentes de coutumes barbares, ils servent leur chasseur appelé "galguero". Ils sont utilisés pour la chasse aux lièvres avec paris. Leur vie ne se résume qu'à la reproduction, la chasse, la faim et les coups gratuits.



Les plus vaillants et les meilleurs des galgos n'ayant jamais coupé la route aux lièvres dans leurs courses seront pendus haut et court pour une fin plus rapide ou dans leur malheur auront le droit de rester en vie et de servir à la reproduction pour l'année d'après, menant leur vie dehors dans de tristes conditionss ou enfermés dans des taudis loin de la lumière du jour, n’ayant pour seule nourriture qu’un peu de pain dur et des cailloux à sucer pour la soif !

Les faibles qui ne servent à rien et ont déshonoré leur galguero seront pendus de manière à ce que leurs pattes arrières touchent le sol pour une agonie plus longue. Il seront brûlés vifs ou jetés au fond d'un puits pour une mort violente, mutilés... loin de tous regard. Tout ceci afin de laver l'honneur du galguero.



Pourtant les Lévriers ne sont que douceur. Malgré tout ce qu'ils ont vécu ils ne gardent aucune rancoeur envers l'honneur. Ils apprécient le confort, la douceur et les marques d'affection. Ils sont fidèles et aiment la vie. Contrairement aux idées reçues, adultes, ils n'ont pas besoin de grands espaces pour courir sans cesse, bien au contraire, mais ils ont surtout besoin d'amour, de promenades et d'un panier douillet. Leur beauté est à la hauteur de l'amour qu'ils ont à offrir. Ce sont des compagnons idéaux!



"Leur agonie est longue, douloureuse. Le silence, aussi pesant... En Espagne, leur dernier soupir est leur délivrance."